Accueil > Stratégie du poker > Calculer les cotes au poker

Stratégie du poker

Comment calculer les cotes au poker - Améliorez votre façon de jouer au poker - PokerRoomsOnline France

Partager sur
Apprendre comment fonctionnent les cotes au poker est simple et vous permettra d'économiser beaucoup d'argent autour des tables de poker. De nombreux joueurs amateurs suivent avec toute une variété de mains à tirage sans avoir de bonnes cotes, ce qui est un style de jeu perdant.

C'est une des raisons pour lesquelles le fait de connaître certaines cotes de base de poker vous donnera un avantage immédiat sur la majorité de vos adversaires - du moins aux niveaux bas à moyens d'enjeux. Cela ajoutera aussi à votre compréhension globale du jeu.

Pour calculer les cotes, vous avez besoin de connaître votre nombre actuel d'outs, c'est à dire combien de cartes parmi celles qui restent dans le jeu amélioreront votre main. Si vous détenez un tirage au nut flush, avec quatre cartes d'un flush sur le flop au Texas Hold'em par exemple, il reste neuf cartes de la même suite qui se trouvent encore dans le jeu (autant que vous puissiez le savoir) susceptibles de vous donner la main gagnante. Il y a 52 cartes dans un jeu et vous en avez vu 5. Donc sur les 47 cartes restantes, 9 cartes sont des outs et 38 n'en sont pas. 38/9 = 4,22, ce qui représente votre cote actuelle pour obtenir un flush sur le tournant.

Pour des raisons évidentes, vous ne voulez probablement pas compter vos outs et calculer vos cotes pendant que vous jouez, ce qui fait qu'il est plus pratique de mémoriser les cotes des tirages les plus fréquents.

Quelques mains à tirage classiques :

Outs Exemple de main Tire pour Flop - Cotes du tournant Flop - Cotes de la rivière
2 Paire dans la poche Brelan 22,5:1 (4%) 10,9:1 (8%)
4 tirage à la quinte par le ventre Quinte 10,8 contre 1 (9%) 5,1 contre 1 (16%)
6 Deux cartes supérieures Paire 6, 8 contre 1 (13%) 3,1 contre 1 (24%)
8 Tirage à la quinte bilatérale Quinte 4, 9 contre 1 (17%) 2, 2 contre 1 (31%)
9 Tirage au flush (4 pour un flush) Flush 4,2 contre 1 (19%) 1,9 contre 1 (35%)
14 Paire + tirage au flush Deux paires, brelan, flush 2,4 contre 1 (30%) 1 contre 1 (51%)
21 Deux cartes supérieures, tirage à la quinte flush bilatérale Paire, quinte, flush, quinte flush 1,2 contre 1 (45%) 0,4 contre 1 (70%)


Cotes du pot

Pour bien utiliser les cotes de poker, vous devez les appliquer aux cotes du pot avant de décider si une action particulière vaut le coup. Les cotes du pot sont en fait le ratio entre la taille actuelle du pot et la taille de la mise ou du fait de suivre, c'est-à-dire, si le pot contient $20 et que votre adversaire mise $10, les cotes du pot pour suivre sont de 1 contre 3, ($20 + $10) / $10 = 3.

Selon la structure de mise, vous avez - dans une certaine mesure - la possibilité de manipuler les cotes du pot à votre avantage. Si vous avez une main faite au holdem sans limite, par exemple, il se peut que vous vouliez placer une mise assez importante pour ne pas donner à votre adversaire les bonnes cotes pour une éventuelle main au tirage. Et si vous êtes vous-même sur un tirage, vous aurez de la même façon besoin du bon prix pour suivre.

Par exemple : Si vous détenez 8-9 et que le flop apporte A-6-7, vos chances de tirer une quinte sur le tournant sont d'à peu près 4,9 contre 1, si bien que si vous avez l'intention de suivre une mise sur le flop (sans considérer les cotes implicites), le fait de suivre ne devra de préférence pas dépasser le cinquième du montant total du pot. C'est la raison pour laquelle les parties limites conviennent mieux aux tirages que les parties sans limite, mais aux vues des cotes implicites possibles, les tirages peuvent être profitables même dans une partie sans limite ou à la limite du pot.

Cotes implicites

Avec d'autres tours d'enchères à venir, vous devez aussi prendre en compte les cotes implicites. Si vous pensez que votre adversaire a une main faite forte et qu'il suivra une mise importante ou relancera lors d'un tour d'enchères suivant, vos cotes effectives seront meilleures que les cotes que vous avez actuellement. En d'autres mots : il se peut que vous vouliez suivre sans avoir les bonnes cotes juste parce que votre adversaire se prépare à vous payer lors des rues suivantes.

C'est donc essentiellement un suivi basé sur le jugement, qui prend en considération le style de jeu de votre adversaire, mais qui dépend aussi de si votre main est bien cachée. Une quinte se cache mieux qu'un flush et un brelan caché est préférable à un trips avec une paire sur la table et ainsi de suite.