Accueil > News Poker > 4 pros de poker écrasés par une Intelligence Artificielle

News Poker

Daniel McAuley 2017 (right guy) (scs.cme.edu)

4 pros de poker écrasés par une Intelligence Artificielle

Partager sur

Et croyez-nous, le mot est tout à fait bien choisi. Car ce match des cerveaux contre la machine jouée au River Casino de Pittsburgh sur ces deux dernières semaines aura été à sens unique.

La nouvelle Intelligence Artificielle de poker du nom de Libratus et développée par le département des sciences de l'Université de Carnegie Mellon, a en effet remporté son défi à hauteur d'1,76 million de dollars virtuels, sur 120 000 mains.

La renaissance de Claudico

Ce n'était pas la première fois qu'un groupe de joueurs professionnels de poker a tenté sa chance contre une Intelligence Artificielle, mais c'est la première fois qu'une défaite est de cette ampleur.

Et ce résultat est d'autant plus significatif que le challenge s'est joué en No-Limit Hold'em (en heads-up), considéré comme un jeu à information incomplète et de grande complexité. En fait jusque là on pensait qu'aucun ordinateur ne pourrait "résoudre" ce jeu.

Libratus (du latin Libra, la balance, l'équilibre) est en fait une nouvelle incarnation du robot poker Claudico, qui a pris part à un défi similaire il y a deux ans.

Cette fois ce sont les pros Les, Kim, Doug Polk et Bjorn Li qui se sont collés à la tâche.
Grâce à un auto-entraînement sur des millions voire milliards de mains, Libratus a pu développer une stratégie virtuellement imbattable, et pratiquer un jeu impossible à exploiter. Et en plus la machine continuait d'apprendre en jouant !

"Bien plus difficile que prévu"

L'opinion des pros (tous très expérimentés) à propos de ce nouveau programme est sans équivoque : cela fut extrêmement difficile de jouer contre cet adversaire.

Car à chaque fois qu'ils étudiaient les historiques de mains à la fin de la journée et développaient une nouvelle stratégie, Libratus les contrait le lendemain !

Kim, qui avait déjà pris part au précédent duel, est celui qui s'en est le mieux sorti, avec une perte nette de 85 000 $. Mais Les, qui avait lui aussi déjà joué contre un robot, aura enregistré le pire résultat, avec - 800 000 $ en jetons.

Et les joueurs ne pourront pas invoquer la malchance, puisque quelques ajustements à la partie avaient lieu pour réduire le facteur de la variance.

Qu'est-ce que que cela veut dire pour le poker ?

Bien que le succès de Libratus affiche un progrès incroyable de la science (avec d'autres belles perspectives dans le domaine des I.A.), les effets sur le monde du poker devraient être minimaux.

D'abord, le jeu n'a eu lieu qu'en heads-up, ce qui minimise les calculs à effectuer (même si ceux-ci étaient déjà nombreux). Autant dire qu'une partie d'Omaha à 6 joueurs demanderait une puissance encore plus grande du logiciel.
Et même avec l'aide du super ordinateur Bridges, Libratus n'est pas encore capable de le faire.

Bien sûr cela ne concerne aussi que le poker en ligne, et pas le poker live.

Enfin les sites de poker en ligne ont bien sûr leur propre sécurité en place, afin de détecter les joueurs qui tentent d'utiliser des "bots" pour jouer à leur place (largement moins sophistiqués que Libratus au passage).

Pour en savoir plus à propos du challenge Libratus contre les pros, vous pouvez consulter cette adresse.